La solidarité est le pont qui unit
A.M.A.P.
 
¿Qui sommes-nous?

Fidèles à nos principes dès le début

Fidèles à nos principes dès le début
Une mission:
Élever la qualité de vie de la communauté de la Zone Ouest de la ville de Rosario au moyen de l'éducation, des formations, de la culture, de loisirs et d'autres services sociaux.

Des valeurs:
Les activités se développent en stimulant des valeurs de solidarité, dépassement personnel, coopération, intégration et amour du prochain.

Une vision:
Fortifier le lien des enfants ou des jeunes avec leurs familles.
Garantir les valeurs de solidarité, de coopération et d'engagement.
Fortifier le concept de dépassement personnel. Le stimuler.

Les origines de AMAP datent des années 1980. A l’époque, à l’initiative de Elvira García de Trivisonno et de sa fille Adriana, quelques bénévoles décidaient de soutenir les familles pauvres vivant dans le quartier de misère de Bella-Vista. Le groupe s’occupait surtout des écoliers qui avaient besoin d’aide pour faire leurs devoirs. Les leçons d’appui avaient lieu dans une petite chapelle dans laquelle, le dimanche, se réunissaient les croyants. Le pasteur avait une sœur qui vivait au Grand-Duché de Luxembourg, Alicia Staus, aujourd'hui présidente d’honneur de "Hëlleffir Rosario". Le pasteur demandait à sa sœur si elle n’avait pas des amis qui pourraient aider ces enfants. Il lui envoyait 13 curricula vitae des cas les plus urgents. Tous ces enfants trouvaient des parrains au Luxembourg. D’autres Luxembourgeois se joignaient à cette action. Finalement, les parrains et les marraines décidaient de fonder une association sans but lucratif dénommée « Hëllef fir Rosario » (aide à Rosario). Et leurs partenaires en Argentine mettaient sur pied une organisation mutuelle, l’AMAP.

A Bella-Vista, la petite chapelle devait être libérée tous les weekends pour le service religieux. C’était bien compliqué. Ne serait-il pas possible de disposer d’une salle, même petite, pour y travailler avec les enfants ? Elvira de Trivisonno posait la question à Alicia Staus. Les parrains au Luxembourg en discutaient – et décidaient de demander l’aide du Gouvernement luxembourgeois pour acheter une petite maison. C’était la Casa de Luxemburgo I !

Au cours des années, ces deux associations, AMAP et Hëllef fir Rosario », unies par leur volonté d’aider les plus démunis du quartier, ont collaboré dans une vingtaine de projets dictés par les besoins du jour. Grâce à "Hëllef fir Rosario", AMAP gère aujourd’hui 5 maisons et plusieurs départements. Actuellement, plusieurs nouveaux projets se déroulent parallèlement. Le comité de "Hëllef fir Rosario" recrute des fonds au Luxembourg en organisant des fêtes et en élaborant régulièrement des nouveaux projets cofinancés par le Ministère des Affaires Etrangères luxembourgeois. Tout ceci se fait dans le but d’améliorer la vie des gens du quartier.

AMAP et "Hëllef fir Rosario" continuent donc a travailler étroitement liés. En dépit de la crise économique qui a saisi l'Europe et qui réduit la quantité des dons récoltés à Luxembourg, "Hëllef fir Rosario" reste toujours l'allié principal de AMAP et son plus grand bienfaiteur.


Traduction: Alexandre Soppelsa 
Envoyez